SILVESTRE

Constructeur en 1854 du fameux Duc de Framboisie, le constructeur Silvestre dit Philippe est emblématique des débuts du canotage et de l'aviron. Et c'est un grand plaisir d'ouvrir une page pour ce constructeur pour lequel je viens de découvrir qu'il existait un canot dans la collection de l'association Amerami.

Sous le nom de Silvestre, nous trouvons deux constructeurs, deux frères : Silvestre Ainé dit Philippe né en 1819 et Silvestre Jeune né en 1826. Il est a noter que Silvestre s'écrit parfois avec un i et parfois avec un y. Nous avons choisi cette première orthographe car c'est celle de l'intéressé puisque nous la retrouvons sur la plaque ci-dessous. Ces deux frères auront des enfants qui probablement vont reprendre leur activité.

Pour Silvestre Ainé, nous avons une première trace en 1845 (Thèse Frédéric Delaive) et les dernières datent des environs de 1900. "Après sa disparition en 1894, ses installations flottantes furent encore exploitées par son frère Félix et son neveu Ernest jusqu'en 1903, puis le garage fut repris par un dénommé Mary, dont la veuve le céda en 1905 à un certain Fleck, qui le retransmis à son tour avant 1909, à un autre exploitant du garage du nom de Meunier qui semblait y louer des bateaux et des articles de pêche. Il est précisé alors au fronton du garage que Alexis Meunier lui succède." (Recherches Michel Seyler)

Pour Silvestre Jeune, la première trace date de 1863 où il est listé dans le journal La Vie à la Campagne. "Jean Marie Silvestre dit Silvestre Jeune, a exercé la construction de bateaux à Boulogne sur Seine de 1860 à 1888, mais aucun bateau portant sa signature, n'a été trouvé à ce jour. Il est décédé en 1902." (Recherches Michel Seyler)

Silvestre Ainé "... fut domicilié en aval du pont de Neuilly, sur des installations flottantes; mais certains documents attestent, qu'il était également propriétaire foncier au 1 quai Bourbon, ce qui semble logique, compte tenu de l'importance dimensionnelles de certaines de ses réalisations" (Recherches Michel Seyler) Le canot retrouvé est de Silvestre Ainé comme en témoigne la plaque.

Silvestre Jeune était installé au 7 quai des Bains à Boulogne sur Seine (Recherches Michel Seyler).

-
-
   
- -
Retour