Le Carré des Canotiers > Histoire & Documents > Canoë et kayak, une chronologie

Canoë et kayak, une chronologie

  • 1863 : un arrêté de police réglemente la navigation sur la Seine des petits bateaux dont les périssoires.
  • 1865 : John MacGregor navigue en France, il croise de nombreuses périssoires sur la Marne.
  • 1867 : courses de périssoires pendant l’Exposition universelle.
  • 1882 (29 avril) : Le Yacht publie un long article sur le canoe et le canoeing.
  • 1883 (à partir de) : le capitaine Lancrenon navigue en périssoire sur les rivières d’Europe. Son récit paraît en 1898.
  • 1884 (30 juillet) : Tanneguy de Wogan part de Paris pour rejoindre le golfe du Lion, puis navigue en Europe centrale avec le Qui-Vive, canot de papier à la pagaie double. Son récit paraît en 1887.
  • 1904 (avril) création au siège du Yacht Club de France du Canoë Club qui devient le Canoe Club de France en 1921 (16 décembre). Le CCF quittera les locaux du Yacht Club en 1945 (25 août).
  • 1906 (mars) : lancement du Bulletin du Canoë Club qui devient La Rivière en 1931, et dont le dernier numéro paraîtra en 1974.
  • 1911 : fondation de la première section de province du CC à Orléans.
  • 1912 : première de l’Ardèche en canoë canadien.
  • 1919 (décembre) : parution du premier Guides du canoéiste dont la collection s’arrêtera en 1951 après 47 guides édités par le CCF et le TCF.
  • 1924 (19 janvier) : fondation de l’Internationale Representantschaft für Kanusport (IRK).
  • 1925 (9 février) : conférence de G. Smyth au CCF.
  • 1927 (30 juillet) : l’Autrichien Edi Pawlata est le premier européen à esquimauter.
  • 1930 : fondation du Kayak Club de France au 47 quai Ferber à Bry-sur-Marne.
  • 1930 : Marcel Bardiaux voyage de Paris à Paris via Istanbul en canoë.
  • 1931 (21 juillet) : fondation de la Fédération Française de Canoë.
  • 1931 : R. Martin-Plumerel relie Mâcon à Ceuta (Maroc) en canoë ; J. Gueldry, neveu du peintre, et son épouse iront de Paris à Tanger en kayak biplace en 1935.
  • 1932 (avril) : Marcel Bardiaux est le premier Français à esquimauter.
  • 1934 : Robert Mathéron propose une classification des rivières en trois classes. L’IRK retiendra la classification en six classes de l’Allemand von Alber.
  • 1934 : le CCF dispose de renseignements sur 12800 kilomètres de fleuves, rivières, canaux et lacs. (18 novembre) Il s’installe au 1 quai de l’Artois au Perreux-sur-Marne.
  • 1936 : inscription du canoë et du kayak en course en ligne aux Jeux Olympiques.
  • 1938 : Bernard et Geneviève de Colmont, et Antoine de Seynes réussissent la première de la Green River (Colorado) en kayak démontable.
  • 1939 : première du Canyon du Verdon en kayak ; 1946 pour celle en canoë.
  • 1942 : premières du Chalaux et de la haute Isère.
  • 1946 : refondation de la FFC et création de la Fédération Internationale de Canoë sur les décombres de l’IRK. La technique de la traversée en bac est expérimentée. (3 décembre) : les membres du CCF sont autorisés à participer aux compétitions. Le CCF adhère à la FFC.
  • 1948 (janvier) Jérôme de Liège, président de la commission Propagande de la FFC, utilise pour la première fois le terme "canoë-kayak" à l’occasion des vœux de la FFC publiés par la revue Camping Pein Air.
  • 1949 : la FFC devient Fédération Française de Canoë-Kayak.
  • 1950 : descente du Nil en kayak par Jean Laporte, John Goddard et Andrew Davy.
  • 1950 : parution du guide Susse Canoë-Kayak en France rédigé par Albert Chassang ; seconde édition en 1962 par Jérôme de Liège.
  • 1953 (Salon nautique) : exposition par Jacques Cavé d’un canoë en plastique moulé.
  • 1954 : Roger Paris en kayak et A. Péan-C. Neveu en canoë, gagnent l’Arkansas Race (U.S.A.)
  • 1955 : championnat du monde de slalom (Tacen). Apparition des canoës en plastique dans les équipes française et suisse. Nouvelles techniques : esquimautage en canoë mono, appels débordés en canoë, gite du kayak pour se diriger.
  • 1957-58 : premières des rivières corses en canoë. Paré et Bracquemond naviguent en bois entoilé, Grossmann et Garnier en plastique.
  • 1962 (4 mars) : fondation du Canoë-Kayak Club de France par la fusion CCF-KCF.
  • 1965 : plan de développement du canoë-kayak à l’initiative de Georges Dransart, directeur technique de la FFCK.
  • 1968 : première du haut Tarn. Ce parcours devient un classique de haute rivière.
  • 1969 : mise en eau de la rivière artificielle de Vichy. St Pierre-de-Bœuf en 1981 sera la deuxième.
  • 1970 (avril) : lancement de Canoë-Kayak Magazine.
  • 1979 : Guy Ogez fonde Connaissance du kayak de mer (Ck/mer). En parallèle, la Ligue de Bretagne favorise la construction en club du kayak de mer ‘Ligue de Bretagne’ inspiré de l’Esquimau de Feuillette sorti en 1974.
  • 1980 : sortie du Topolino, premier bateau court à pointes rondes, spécial haute rivière.
  • 1984 : Corsikayak, film de Laurent Chevallier et François Cirotteau.
  • 1985 : premier marathon de l’Ardèche.
  • 1985 : Les Norvégiens inventent la pagaie à pales creuses Wing.
  • 1991 : parution du Guide-Itinéraires 700 rivières de France de Daniel Bonnigal aux Éditions de La Pirogue.
  • 1993 : Olivier Feuillette navigue sur le Zambèze dans kayak de slalom raccourci.
  • 1996 (printemps) : apparition du Fury de Savage Design, premier bateau court à fond plat capable de faire des figures en rivière.