• Yoles

Yole

Du néerlandais "jol" ou du scandinave "jolle", avec deux principaux sens :
- Petite embarcation à rames et à voiles des navires et des vaisseaux.
- Embarcation pour la promenade ou la course à l’aviron longue et effilée dont les deux extrémités sont généralement pointues. Les yoles peuvent être armées en couple ou en pointe à un rameur en couple, à un rameur en couple avec barreur, à deux ou quatre rameurs en couple avec barreur, à deux, quatre ou six rameurs en pointe avec barreur.

Citations historiques :

- « Canot fort léger et très effilé construit pour marcher à l’aviron plutôt qu’à la voile. Les yoles ne portent point de lourds fardeaux, et sont d’une construction très fragile » (Dictionnaire de marine de Jules Lecomte 1835 et Magasin pittoresque, 1840-1842)

- « C’est un canot long, étroit et très léger, construit en sapin et dont les extrémités sont semblables […] La meilleure yole est la baleinière telle qu’on l’emploie pour la pêche de la baleine » (Nouveau manuel universel et raisonné du canotier, 1846)

- « Petite embarcation légère et allongée marchant surtout à l’aviron et dont l’arrière se termine par un tableau très étroit ; elle arme des avirons de pointe. Dans le "canotage" à l’aviron, la plupart des embarcations qui ne rentrent pas spécialement dans la catégorie des skiffs ou des périssoires et canoës sont des yoles » (Vocabulaire des Termes de Marine, Yachting à voile – Yachting à vapeur – Yachting automobile, G. Soé – J. Dupont – O. Roussin, Paris, Le Yacht, 1906). On remarque ici qu’au fur et à mesure de la réduction de leur tableau arrière, les canots-yoles (voir ce mot) devinrent des yoles.