• Alphonse Tellier vers 1905 (La vie au grand air du 29 septembre 1905) sans doute au volant d’un racer dans la baie de Monaco.
  • Monoplan Tellier.
  • Prototype du Tellier 350 ch à moteur Sunbeam. (Cliché Musée de l’Air)
  • Hydro-aéroglisseur Tellier (1913).

CH0013

Tellier Fils

Adresse52 quai de la Rapée, Paris
Début d'activité 1905
Succède àTellier, Auguste
Fin d'activité 1911
Repris ParDeperdussin

Tellier Fils, Alphonse (1879-1928) et Gérard succèdent à Auguste aux alentours de l'année1905.

En 1909, le chantier devient SA Chantiers Tellier (Société Anonyme).
Deperdussin reprend le chantier aux alentours de l'année 1911, après la faillite des chantiers due à une anticipation un peu trop importante sur la vente des aéroplanes.
Alphonse Tellier refonde en 1914 une nouvelle société qui construira des vedettes rapides et surtout des hydravions pour la Marine Nationale. Alphonse Tellier se retirera en 1919.
Le chantier est repris ou englobé dans la société Nieuport dont Alphonse Tellier sera le directeur technique. Cette même société continuera en 1923 sous le nom Nieuport-Astra.

Publié le 25 septembre 2021

Bateaux liés à ce chantier